Programme

Arts

Musique

Théâtre

Film

Littérature

Autres

Arts

Sculpture inspirée du "Triangle de Sierpiński"

Place du Vieux Marché aux Grains, Bruxelles
22/07/14 - 04/09/14


Wacław SIERPIŃSKI (1882-1969) était un mathématicien polonais pionnier dans le domaine des fractales. Une fractale géométrique porte d'ailleurs aujourd’hui son nom : le "Triangle de Sierpiński". Une représentation de cette figure a été placée sur la Place du Vieux Marché aux Grains, à Bruxelles, à deux pas de la Bourse et de la place Sainte-Catherine. 
Outre son caractère purement ornemental, cette représentation de figure mathématique innovante, intitulée l'ARBRE DE SIERPIŃSKI, a pour but de symboliser la modernité et le dynamisme qui caractérise la Pologne d’aujourd’hui. Un code QR apposé sur la sculpture donne accès à une visite guidée en vidéo de la Pologne innovante d'aujourd'hui. Cette visite guidée numérique est proposée par trois chercheurs polonais : Agnieszka ZALEWSKA, la première femme Présidente de l’Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire, Piotr SZREK, qui découvrit les traces du premier animal à marcher sur la terre ferme, et Kinga PANASIEWICZ, une adolescente qui à elle seule conduisit des recherches sur la synchronisation des deux hémisphères du cerveau.

>>> Voir ICI la carte du quartier de Bruxelles dans lequel se trouve l'ARBRE DE SIERPIŃSKI
A cet endroit précis, à partir du 9 septembre, seront placées des boîtes présentant des éléments de l’exposition The Best of Crazy Polish Communist-Inspired Design organisée dans le cadre de Design September > en savoir plus ICI)

Le projet "L'Arbre de Sierpiński" est un élément de la campagne POLSKA. SPRING INTO NEW


Wacław Sierpiński (1882-1969)
Mathématicien polonais renommé, il est connu pour sa contribution extraordinaire aux théories des ensembles, des nombres, des fonctions et à la topologie. Il est surtout connu du grand public pour sa fractale, communément appelée « Triangle de Sierpinski »
Une fractale est une figure géométrique dans laquelle chaque partie possède les mêmes propriétés statistiques que le tout. Nous sommes entourés de fractales au quotidien (il suffit d’observer un chou-fleu d’un peu plus près par exemple), mais la communauté scientique ne s’intéressa à ces figures qu’à partir de la fin du XXe siècle. Sierpiński est précurseur de ce movement, puisqu’il imagina et élabora son triangle dès 1915 – 60 ans avant même que le terme „fractale” ne fasse son apparition.
Son plus grand succès reste néanmoins la création de l’Académie des Sciences à Varsovie, réunissant des mathématiciens renommés. Avant la Seconde Guerre Mondiale, plusieurs cercles de scientifiques similaires existaient déjà à Cracovie et Lviv en Ukraine. Ensemble, ils formaient ce qu’ils appelaient l’Ecole Polonaise de Mathématiques, dont les découvertes en théorie des ensembles, en logique, ou en analyse ouvrirent de nouveaux horizons pour les mathématiciens partout dans le monde.



Kinga Panasiewicz
Kinga avait 16 ans quand elle conduisit des recherches sur la synchronisation des deux hémisphères du cerveau. Avec l’aide d’un appareil EEG, elle réussit à prouver qu’une série d’exercices préparés par ses soins pouvait améliorer la synchronisation des deux hémisphères. Cette découverte permet d’améliorer la mémoire et les capacités d’apprentissage. En 2013, ses recherches lui valurent le 2e prix lors du concours Intel International Science and Engineering Fair, pour les jeunes scientifiques.



Piotr Szrek
Paléontologue de l’Institut National de Géologie à Varsovie, il a étudié et analysé avec son collègue Piotr Niedźwiedzki les traces d’un quadrupède, découvertes dans une carrière à Zachelmie, près de la ville de Kielce. Ils confirmèrent par la suite que l’animal dont ils avaient analysé les traces vécut il y a 395 millions d’années, c’est-à-dire 18 millions d’années avant le premier tétrapode connu jusqu’alors. Les paléontologues Philippe Janvier and Gaël Clément qualifièrent cette découverte d’avancée spectaculaire quant à la chronologie de l’évolution des poissons en quadrupèdes.



Agnieszka Zalewska
Professeur de physique à l’Institut de Recherche Nucléaire à l’Académie des Sciences de Cracovie. Depuis Janvier 2013, elle est la première femme et la première personne d’Europe de l’Est à accéder à la Présidence de l’Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire (CERN), le centre de recherche possédant le plus gros accélérateur de particules au monde – le Grand collisionneur de hadrons. En 2012, le CERN publia un communiqué informant que le centre avait probablement découvert le Boson de Higgs, une particule élémentaire responsable de l’existence de la masse. Cette information fut confirmée l’année suivante.



Liens

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu