Programme

Arts

Musique

Théâtre

Film

Littérature

Autres

histoire

Le Musée des Justes polonais à Markowa

Markowa
01/01/16 - 31/12/16
visualisation du Musée visualisation du Musée

MARKOWA est une petite localité des Basses-Carpathes, près de la ville de Łańcut. Dans ce village habitait la famille ULMA, Józef, Wiktoria et leurs 6 jeunes enfants. Cette famille avait décidé de cacher huit personnes de confession juive (les familles Szall et Goldman) durant la Deuxième Guerre mondiale, après l'Action Reinhardt de 1942 qui devait supprimer l'intégralité de la population juive polonaise. Sur la base d’une dénonciation, les Allemands tuèrent ces 16 personnes le 24 mars 1944 : sur les terres polonaises, l'aide apportée aux Juifs était effectivement passible de la peine de mort (les personnes qui n'avaient pas dénoncés les Juifs et ceux qui les aidaient étaient également visés). Malgré cela, nombreux furent les Polonais qui n’hésitèrent pas à aider leurs concitoyens juifs. La famille ULMA devint rapidement le symbole de la résistance des Polonais contre le système nazi. Malgré la terreur qui régnait à l'encontre des Juifs et de ceux qui les aidaient, les habitants du village y cachèrent encore près de 20 personnes. C’est pour rendre hommage à ces hommes et à ces femmes de courage, de Markowa et d'ailleurs, qu’un nouveau musée a été bâti : le MUSEE DES JUSTES POLONAIS DE MARKOWA (en polonais : Muzeum Polaków Ratujących Żydów podczas Drugiej Wojny Światowej im. Rodziny Ulmów w Markowej).

>>> L’inauguration aura lieu le 17 mars 2016 en présence du président polonais Andrzej Duda et d'une importante délégation étrangère.

L'initiative qui préside à l'érection de cette institution s’inscrit dans le nouvel élan muséal auquel souscrit le gouvernement polonais depuis près d’une décennie. La seule thématique judéo-polonaise compte déjà des musées tels que celui de l’Histoire des Juifs de Pologne ou celui des Juifs de Galicie. Le musée de Markowa est la première entreprise de ce type à se concentrer sur l’action des Justes polonais durant la Deuxième Guerre mondiale. 

Le musée de Markowa présentera d’abord l’histoire de l’aide apportée aux Juifs par les Polonais dans les Basses-Carpathes : seront entre autres présentés des photographies de Markowa et de ses habitants réalisées par Józef Ulma qui, paysan de son état, était très actif dans le domaine social et se passionnait pour les prises de vue. A ces images datant de l’entre-deux-guerres et de la Deuxième Guerre mondiale viendront s’en ajouter d’autres, illustrant l’histoire des Polonais des Basses-Carpathes qui ont apporté de l’aide aux Juifs.
Cette première thématique sera ensuite élargie à l’ensemble de la Pologne. 
La construction du Musée a commencé en octobre 2013. Les plans ont été dessinés par l’atelier Nizio Design International qui a notamment collaboré avec le Musée de l'Histoire des Juifs de Pologne et avec le Musée de l'Insurrection de Varsovie. Au centre de la conception narrative du Musée de Markowa se trouve l’idée de risque lié à l’aide apportée. Le corps du musée représente une maison renvoyant à l’architecture qui prévalait dans la région avant la guerre. A côté de lui se trouvera le Verger de la Mémoire qui rappellera le monument de Yad Vashem, en référence à la passion de Józef Ulma pour le jardinage.

Józef et Wiktoria Ulma

Selon les historiens, 3 400 000 personnes de confession juive habitaient en Pologne en 1939, ils constituaient environ 10% de la population totale du pays. A cette époque, le village de Markowa était habité par environ 4300 chrétiens et 120 Juifs (30 familles). Les Allemands exterminèrent la majorité des Juifs en 1942, durant l’Action Reinhardt. 21 Juifs d'entre eux furent sauvés par les paysans polonais. Sur le territoire de l’actuelle voïévodie des Basses-Carpathes, pas moins de 1600 Polonais parvinrent à sauver environ 2900 Juifs. Si les données en possession des chercheurs sont toujours en cours de vérification, on estime actuellement à plus d’un millier le nombre de Polonais morts pour avoir tenté de sauver des Juifs. A ce jour, l’Institut Yad Vashem a décerné le titre de "Juste parmi les Nations du Monde" à 6532 personnes originaires de Pologne.

PLUS D’INFORMATIONS

Les sites internet du Musée de l'Histoire des Juifs de Pologne et de Yad Vashem comportent de nombreuses informations sur les Justes polonais. 

POUR ALLER PLUS LOIN :

SUR L’HISTOIRE DES JUIFS DE POLOGNE :

SUR LES JUIFS EN POLOGNE ACTUELLEMENT :



Consultez ci-dessous la publication "Deep Roots, New Branches", comprenant des articles d'intellectuels juifs polonais au sujet de la transformation démocratique de la Pologne et le regain de vitalité de la communauté juive dans le pays :



Consultez également la publication du Musée des Juifs de Galicie "Time of change: the Revival of Jewish Life in Poland 1989-2004-2014" :



Lorsqu'il s'agit de la Seconde Guerre mondiale, une erreur apparaît régulièrement, que ce soit dans la presse ou sur internet : il est fait mention des "camps de concentration/d'extermination polonais" là où devrait être écrit "camps de concentration/d'extermination nazis". Ces occurrences sont malheureusement encore trop nombreuses. C'est la raison pour laquelle le Musée d'Auschwitz-Birkenau à Oświęcim a produit une application qui permet de dénicher les erreurs de ce type et de proposer à leur place des alternatives conforment à la vérité historique. 
Cette application est téléchargeable à l'adresse : https://correctmistakes.auschwitz.org/ 
Ce court film en montre le fonctionnement :

Galerie d’images

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu