PL | VL

JOURNEES POLONAISES EN FLANDRE | film

Première du film "Sylwester", de Bart Verstockt

CC Gildhof (Sint-Michielstraat 9, Tielt)
05/09/14
Sylwerster Bardziński (c) Bart Verstock Sylwerster Bardziński (c) Bart Verstock

Le documentaire Sylwester, du réalisateur belge Bart Verstockt, est présenté dans le cadre des JOURNEES POLONAISES EN FLANDRE organisées à l’occasion du 70e anniversaire de la libération de la Flandre par la Première Division blindée du général Stanisław Maczek

+++ En savoir plus sur Sylwester,  le portrait documentaire poétique du vétéran de la Deuxième Guerre mondiale, Sylwester Bardziński, dont les récits sont à écouter et à lire sur le site www.naszeslady.be (en français, néerlandais et polonais)


Sylwester Bardziński (c) www.naszeslady.be

+++ Voir tous les événements organisés à Tielt dans le cadre des Journées polonaises de Flandre, notamment la projection du court-métrage Sigaret voor papa, chocolat voor mama en biscuit voor mij (Une cigarette pour papa, du chocolat pour maman et du biscuit pour moi, 2009) de Wouter Verbeke, qui revient sur  l’amitié qui unit Sylwester Bardziński à Firmin Verbeke, un habitant de Drongen à l’époque de la libération de la commune en 1944.



INFORMATIONS PRATIQUES
>>> CC Gildhof (Sint-Michielstraat 9, Tielt) - voir la carte
>>> vendredi 5 septembre 2014 - 20h
>>> 10 | réservation obligatoire via reservatiedienst.gildhof@tielt.be



Sylwester (2014, 50 min)
Sylwester est un portrait documentaire poétique d’un vétéran de la Deuxième Guerre mondiale âgé de 95 ans. Il participa avec les trouves alliées à la libération de grandes parties de la France, de la Belgique et des Pays-Bas. Le film est une „tranche de vie”. Les images du héros de la guerre se mêlent à celles de la vie calme d’un vieillard de Sint-Gillis-Waas.
D’août à novembre, c’est pour le Sylwester la „haute saison”. Une haute saison faite de cérémonies du souvenir auxquelles il participe en tant qu’invité en sa qualité de vétéran de guerre. Que ce soit en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Pologne, il répond présent, en tant qu’ambassadeur de tous les soldats polonais morts, d’ambassadeur des vétérants polonais qui ont dû trouver ailleurs que chez eux un lieu à eux, d’ambassadeur de la Pologne. Etant l’un des derniers vétérants, il aide à garder vivant le souvenir de ce qu’ils furent, lui et ses compagnons de combats, durant la Seconde Guerre mondiale. Bien que ces cérémonies soient pour lui de plus en plus difficiles physiquement parlant, elles forment toutefois une alternative heureuse pour le vieil homme qui, indépendemment de son milieu familial, de ses amis et de ses soignants, mène une vie calme et limitée dans un petit village de la campagne flamande. Une infirmière vient le laver, lui fait un brin de causette, cuisine pour lui. Sylwester regarde la télévision, s’entraîne sur son hometrainer et passe le plus clair de son temps dans la solitude. Durant huit mois, les jours s’égrainent lentement. Mais lorsque la haute saison arrive, l’énergie revient. Pour tout étonnant que cela puisse être, et pour tout horrible que pu être la guerre, 70 ans après celle-ci, elle lui rend un impact positif, donne de la dynamique à sa vie.




Galerie d’images

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu